Flash info

Historique de la création

Objectifs du centre : Lutter contre les évacuations abusives et inviter les gens de la diaspora à encourager leurs parents malades à se faire prendre en charge au centre mère et enfants qui, par ses vacataires, exploite au mieux les compétences locales et réduit de façon très significative les frais inhérents aux évacuations (transport par avion de membres de la famille, et d'un médecin accompagnateur et expatriation avec les conséquences socio-économiques et psychologiques pour le malade, ses accompagnants, et aussi les parents qui le reçoivent à l'étranger).

Tout est parti du Slogan de l’UNICEF « Les Enfants d’abord ». Nous nous sommes demandé le contenu que les Chirurgiens Pédiatres des pays en voie de développement devraient donner à ce Slogan. Nous avons  ainsi retenu le douloureux problème des enfants malformés qui mouraient par manque de moyens, ces malformations survenant malheureusement de façon préférentielle dans les foyers déshérités.

 

- Nous avons tenu en avril 1992 au Centre Culturel Français de Conakry, une Conférence Publique présidée par le Ministre de l’Enfance sur le thème :  « Les enfants d’abord, le point de vue du Chirurgien Pédiatre ».  Il s’en est  dégagé l’idée consensuelle d’une ONG. Encouragé, nous avons créé l’ASPEG (Association pour la Survie, la Protection et la Promotion de l’Enfance en Guinée) avec des intellectuels, des journalistes et quelques « coopérants français ». l’ASPEG a eu son agrément par l’arrêté n° 92/6005/MIS/AB/DND/SCIO

- Nous avons pu réaliser une première collecte de Fonds en organisant une Journée de l’ASPEG au Lycée Français de Conakry : manifestations culturelles + tombola   6 000 000 GNF.

-   Les 16-17-18 février 1997, nous avons regroupé autour d’un Atelier une centaine de sages femmes de Conakry sur le thème « Que faire en salle de travail devant la naissance d’un malformé ? ».

- De 1992 à 1996 nous avons organisé plusieurs Séances de Sensibilisation de Lycéens de Conakry à la Prévention du Sida.

-  Au terme de 8 années de présence en Guinée, nous avions ainsi réussi à sortir de l’anonymat et édifier le Centre Mère et Enfants où nous accueillons tous les malformés de la capitale. Nous nous sommes donné l’obligation d’opérer gratuitement les enfants pauvres et ce volet social couvre parfois 30 à 40 % de nos activités.

Par contre pour les autres, le Centre fonctionne comme une Polyclinique, avec cependant des honoraires des plus insignifiants dans un pays où tout vient de la poche du malade ( ni assurance maladie, ni sécurité sociale fiables).

ASPEG

Association pour la survie, la protection et la promotion de l'enfance en Guinée

Bienvenue sur le site de l'ASPEG

L'ASPEG est une ONG de droit commun et à but non lucratif légalement constituée en Guinée...
L’ASPEG  a pour objectifs:
 
a)     La recherche des moyens susceptibles de favoriser le plein épanouissement physique, moral et intellectuel de l’enfant;
 
b)    d’œuvrer par des actions multiformes au développement de l’éducation scolaire, de la promotion de la santé et des droits de l’enfant;
 
c)     de mobiliser toutes les ressources intellectuelles matérielles et financières capables de favoriser, par l’action concertée, la promotion de l’enfance.

Historique de la création

Objectifs du centre : Lutter contre les évacuations abusives et inviter les gens de la diaspora à encourager leurs parents malades à se faire prendre en charge au centre mère et enfants qui, par ses vacataires, exploite au mieux les compétences locales et réduit de façon très significative les frais inhérents aux évacuations (transport par avion de membres de la famille, et d'un médecin accompagnateur et expatriation avec les conséquences socio-économiques et psychologiques pour le malade, ses accompagnants, et aussi les parents qui le reçoivent à l'étranger).

Tout est parti du Slogan de l’UNICEF « Les Enfants d’abord ». Nous nous sommes demandé le contenu que les Chirurgiens Pédiatres des pays en voie de développement devraient donner à ce Slogan. Nous avons  ainsi retenu le douloureux problème des enfants malformés qui mouraient par manque de moyens, ces malformations survenant malheureusement de façon préférentielle dans les foyers déshérités.

 

- Nous avons tenu en avril 1992 au Centre Culturel Français de Conakry, une Conférence Publique présidée par le Ministre de l’Enfance sur le thème :  « Les enfants d’abord, le point de vue du Chirurgien Pédiatre ».  Il s’en est  dégagé l’idée consensuelle d’une ONG. Encouragé, nous avons créé l’ASPEG (Association pour la Survie, la Protection et la Promotion de l’Enfance en Guinée) avec des intellectuels, des journalistes et quelques « coopérants français ». l’ASPEG a eu son agrément par l’arrêté n° 92/6005/MIS/AB/DND/SCIO

- Nous avons pu réaliser une première collecte de Fonds en organisant une Journée de l’ASPEG au Lycée Français de Conakry : manifestations culturelles + tombola   6 000 000 GNF.

-   Les 16-17-18 février 1997, nous avons regroupé autour d’un Atelier une centaine de sages femmes de Conakry sur le thème « Que faire en salle de travail devant la naissance d’un malformé ? ».

- De 1992 à 1996 nous avons organisé plusieurs Séances de Sensibilisation de Lycéens de Conakry à la Prévention du Sida.

-  Au terme de 8 années de présence en Guinée, nous avions ainsi réussi à sortir de l’anonymat et édifier le Centre Mère et Enfants où nous accueillons tous les malformés de la capitale. Nous nous sommes donné l’obligation d’opérer gratuitement les enfants pauvres et ce volet social couvre parfois 30 à 40 % de nos activités.

Par contre pour les autres, le Centre fonctionne comme une Polyclinique, avec cependant des honoraires des plus insignifiants dans un pays où tout vient de la poche du malade ( ni assurance maladie, ni sécurité sociale fiables).

 
Joomla 1.5 Templates by Joomlashack